OUZBEKISTAN 2010 : quelques tuyaux

Quel type de voyage pour l'OUZBEKISTAN ?

Individuel ou en groupe ?  Nous avons beaucoup hésité, les forums permettant d'y lire des avis très contradictoires. En gros il y a les chanceux et les autres.

Toutefois, les voyageurs individuels qui ont bien voyagé en Ouzbékistan avaient leur propre véhicule (voire camping car).  Le réseau de transports en communétant peu développé et les ouzbèques ne parlant qu'ouzbèque et/ou russe, mais pas l'anglais, la découverte sereine de ce pays en pur individuel nous a paru très aléatoire.

Nous avons pris un voyagiste français (bien entendu qui sous-traite à un voyagiste local) et nous en sommes satisfaits (petit groupe de 7 personnes et accompagnateur parlant parfaitement le français).

Les villes historiques seulement ou extension avec les yourtes et méharées ?

Le choix est très personnel, selon l'âge et les expériences de voyages antérieurs. Notre oparcours et notrec âge nous a orienté naturellement vers les villes seules.

Ne pas attendre la fin du voyage pour photographier ou acheter ce qui vous intéresse :

Comme dans beaucoup de pays, les produits artisanaux sont régionaux. Par exemple, les toques en fourrure c'est à Khiva. La coutellerie c'est plutôt à Boukhara. De même que les suzani (sortes de kilims) et les miniatures. Seul les artisans du bois sont un peu partout . . . de même que la vodka, boisson désormais nationale dans un pays principalement musulman !

On paye pour photographier les monuments les plus connus :

Rassurez-vous, c'est très symbolique (l'équivalent d'un ou deux euros maximum). Certains du groupe ont resquillé !  Lamentable !  Les ouzbèques sont très sympathiques. Les policiers ou militaires probablement beaucoup moins, c'est selon : certains essaient de se faire un petit pécule complémentaire avec les touristes qui semblent sans accompagnateur, c'est presque sympa. D'autres essaient d'extorquer carrément des sous en contrôlant les passeports : c'est moins sympa. Nous n'avons cependant pas été concernés par ce dernier cas.

Et la nourriture ?

Pour des français réputés difficiles sur la nourriture, l'Ouzbékistan n'est effectivement pas une destination à la nourriture variée. Recettes sommaires (sauf le plov !) et repas pratiquement toujours les mêmes. La vodka est agréable (une découverte pour nous) surtout avec les noyaux d'abricots séchés (si, si, difficiles à ouvrir mais très bon).

                                                              À voir aussi :

                  émotions et sensations

             ☞  Album photos  OUZBEKISTAN 2010

        N'hésitez pas à nous contacter (lien en haut de cette page) pour toute question sur ce séjour.

Date de dernière mise à jour : 08/12/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site